Slider_Mur_Pan.jpg
Texte et schémas par Didier Dumont

Quel grimpeur n’a pas rêvé de pratiquer sa passion à domicile ? Que ce soit pour s’entraîner ou pour initier ses enfants, chacun aurait une bonne raison d’en construire un ! Mais pour concrétiser ses rêves, il faut passer par l’étape bricolage. Du pan Güllich sous l'escalier au mur d’escalade dans le grenier ou dans la cave, il existe toujours une solution pour construire un pan d’escalade à la maison ! Lisez bien ce qui suit, on vous explique tout !

 

Est-ce réalisable chez moi ? 

Quelle que soit la dimension de la construction que vous envisagez, vous devrez trouver des supports porteurs suffisamment solides. C'est même cela qui va conditionner votre projet modeste ou ambitieux. Les supports creux du type : brique, plaque de plâtre (placo) ne vous permettent pas de fixer des éléments sans dommage pour le mur. Il faut privilégier les matériaux les plus solides comme le béton, les parpaings, la pierre ou le bois.

 

Quel format choisir ?

La surface disponible, le type d'utilisation (force, continuité, résistance), le niveau, les prises prévues ou possédées vont participer à déterminer le profil de votre pan. Si l'on n'a pas de menuisier sous la main pour produire une structure complexe, des pans simples s’enrichissent rapidement avec l'ajout de volumes, ils restent donc modulables.

Les grands standards sont le dévers à 45 °(gourmand en espace), le dévers à 15/20°, le vertical et la dalle à 5/7° positif.

Les outils de conception 3D type google sketchup, peuvent vous aider à bien appréhender le volume occupé. La maquette en carton marche bien aussi.

 

De quoi ai-je besoin ?

Les outils :

  • Perceuse-visseuse
  • Mèche à bois diamètre 12 mm
  • Scie
  • Marteau
  • Mètre ruban

Les éléments du pan :

Panneaux : le matériau le plus couramment utilisé est le contreplaqué, en 15 ou 18 mm. Mais le 12 mm est trop juste pour les inserts. Les plaques se vendent en 122 x 210 cm ou 150 x 310 cm, certains magasins proposent la découpe, c'est plus cher mais bien pratique si vous n’êtes pas outillé.

Les panneaux de particules, osb ou agglo ne sont pas adaptés pour les contraintes d'un mur d'escalade (taraudage des vis d'insert, arrachement des prises vissées …) et pour garder la rigidité il faut grand renfort de chevrons ce qui ne rend pas l'opération rentable. Peindre les panneaux permet de les laver et d'éliminer la poussière et la magnésie. Comme souvent il n'y a pas de fenêtre cela permet d'éclaircir un peu l'endroit.

Charpente : les poutres constituent l’ossature : deux traverses (sol et plafond) et plusieurs chevrons. Les traverses (80 x 100 mm) en bois brut se trouvent dans des magasins spécialisés. Les chevrons (45 x 100 mm) en bois raboté s'achètent en magasin de bricolage. Pour fixer ces poutres entre elles, on utilise des connecteurs (sabot, équerre renforcée, plaque de liaison) qui ont des dimensions adaptées aux pièces de bois communément utilisées. Pour fixer l’ossature au support porteur, il existe différents types de fixation (chevilles, gougeons à expansion, ciment, résine…) à adapter en fonction du matériau du support porteur.

Capture1.JPG

Inserts : ce sont des écrous insérés depuis l’envers du panneau. On vient y visser les prises avec des vis CHC 10mm. Il y a deux sortes d’insert. Les inserts à visser résistent très bien aux contraintes des visseuses grâce à deux petites contrevis. Les inserts à griffe sont plus faciles et rapides à poser, ils sont aussi moins chers. Mais ils risquent de sauter s’ils sont sollicités de manière intensive ou régulière.

 

Mode d’emploi :

Nous décrivons ici les étapes de montage d'un pan à 30 degrés. La structure se monte entre sol et plafond, configuration où l'on rencontre souvent des supports béton. Nous évoquons plus bas un exemple de construction entre murs et ses caractéristiques.

Dans l'exemple proposé, les dimensions des pièces sont indicatives : 2,4 m de hauteur et 1,2 m de large. Pour fixer les traverses nous utilisons des équerres renforcées, d'autres modes de fixations existent, à adapter suivant les supports.

 

Etape 1 :

Tracer au sol l'emplacement de la traverse, tenez compte du décalage dû aux équerres. Tracer la pente du sommet de la traverse jusqu'au plafond.

2.jpg

Etape 2 :

Couper les traverses à la longueur souhaitée. Fixer les équerres aux traverses avec des vis. Fixer la traverse au  sol.

3.jpg

Etape 3 :

Tracer les découpes sur les chevrons puis couper à la longueur A en veillant à scier les coins comme indiqué sur le schéma ci-dessous.

1.jpg

Etape 4 :

Présenter le chevron découpé contre le mur et déterminer l'emplacement de la traverse au plafond.

6.jpg

Tracer les trous de fixations des équerres. Déplacer le chevron le long du tracé pour vérifier le traçage. Fixer ensuite la traverse au plafond.

4.jpg

Etape 5 :

Tracer l'emplacement des chevrons sur les traverses. Visser les équerres sur les traverses. Finir la découpe des chevrons et les visser sur les traverses au sol et au plafond.

unnamed.jpg    7.jpg

Etape 6 :

Tracez d’abord la trame dans un format carré, triangulaire ou aléatoire avec la dimension suivante : 15 x 15 cm (environ 50 inserts / m²) ou 20 x 20 cm. Cela permet déjà de bien garnir le pan. Si votre panneau est petit on peut descendre jusqu'à 10 x 10 cm. Avec les prises à visser, on pallie assez facilement aux éventuels « manques ». Attention à bien vérifier que les chevrons ne seront pas derrière les trous et se tenir à 10 cm minimum des bords.

On perce à 12 mm en étant le plus perpendiculaire possible au panneau sinon le vissage des prises devient difficile. Il faut utiliser une mèche à bois en bon état et mettre un morceau de bois sous le panneau de contreplaqué à l'endroit du perçage, cela évite d'éclater le bois en fin de course.

Enfoncez les inserts dans les trous en les forçant au marteau si besoin. On visse ensuite les deux contrevis par insert, attention à adapter la longueur des vis à celle de votre pan. Lors du vissage, veillez à ne pas forcer lorsque la vis arrive au contact de l'insert sinon la vis taraude le bois et la solidité est moindre. Faites quelques essais pour régler le couple de la visseuse.

8.jpg

Etape 7 :

Tracer l'axe des chevrons sur la face visible. Visser le panneau dans les chevrons (vis 4.5 x 50 tous les 20 cm). 

9.JPG

 

Construction entre murs :

Si vos murs proposent des matériaux plus solides que votre sol et votre plafond et que leur configuration est plus appropriée voici un schéma de montage entre murs. Les étapes sont globalement les mêmes, si ce n’est qu’on utilise des sabots pour connecter la charpente aux murs.

10.JPG

11.JPG

 

Liste du matériel pour un mur enfant :

Réalisation d'un mur vertical de 1,2 m de large sur une hauteur de plafond (2,5 m dans l'exemple) :

  • Deux chevrons bois ossature section 45 x 100 mm, longueur 120 cm.
  • Trois chevrons bois ossature section 45 X 100 mm, longueur = (hauteur sous plafond – 90 mm)
  • 6 équerres renforcées 80 x 80 x 60 mm
  • Un panneau de contreplaqué 122 x 250 cm en 15 mm d'épaisseur. (possible de le faire découper en deux morceaux de 122 x 125 pour le transport)
  • Environ 125 inserts
  • Vis 4 x 50
  • Chevilles pour fixer le pan à votre mur ou à votre plancher

12.JPG

  

Il ne vous reste plus qu'à visser les prises



En savoir plus
OK